Skip to content

Pour les personnes âgées et/ou dépendantes

APA : Allocation Personnalisée d’Autonomie :

APA : Allocation Personnalisée d’Autonomie : toute personne âgée dépendante peut, sous conditions, bénéficier de l’allocation personnalisée d’autonomie.

L’APA à domicile est destiné à couvrir une partie des dépenses nécessaires pour accomplir des actes essentiels de la vie ou si une surveillance régulière est nécessaire.

Elle est versée après une phase d’instruction, qui permet d’évaluer les besoins du demandeur et d’estimer le montant perçu.

Condition d’âge : Vous devez être âgé d’au moins 60 ans.

Condition de dépendance : Vous devez, du fait de votre dépendance, être rattaché à l’un des groupes 1 à 4 de la grille AGGIR.

Condition de résidence : Vous devez résider soit à votre domicile; chez un accueillant familial; dans un établissement dont la capacité d’accueil est inférieure à 25 places; dans un foyer logement pour personnes valides.

Vous devez habiter en France de manière stable et régulière.

L’ARDH : l’Aide au Retour à Domicile après Hospitalisation

L’ARDH : l’Aide au Retour à Domicile après Hospitalisation a pour objectif est d’accompagner pendant une période transitoire après une hospitalisation la réinstallation à domicile de la personne âgée dans de bonnes conditions de sécurité et de confort ; cela afin d’éviter une rupture de prise en charge entre la fin du séjour hospitalier et le retour à domicile.

Vous rentrez à votre domicile après une hospitalisation ou êtes sorti de l’hôpital depuis moins de 10 jours et un diagnostic de récupération de l’autonomie a été formulé au cours de l’hospitalisation ? Une aide à court terme, l’aide au retour à domicile après hospitalisation (ARDH), peut vous être apportée sous certaines conditions :

-être retraité à titre principal du régime général, de la MSA, du RSI

-être âgé de plus de 60 ans (ou 55 ans en cas de pension de réversion) 

-relever, à l’issue de la période de prise en charge, des groupes ISO-ressources (GIR) 5 ou 6, en termes de pronostic de récupération

-ne pas bénéficier d’une prestation équivalente, servie par d’autres organismes (collectivités territoriales, organismes de Sécurité sociale ou de protection sociale) ne relevant pas de l’assurance retraite 

-ne pas percevoir ou être éligible à la prestation spécifique dépendance (PSD), l’allocation personnalisée d’autonomie (APA), l’allocation compensatrice pour tierce personne (ATCP), la prestation compensatrice du handicap (PCH) ou la majoration tierce personne (MTP)

-disposer de revenus qui ne permettent pas de bénéficier de l’aide sociale du département. (sont retenues par l’aide sociale toutes les ressources du foyer (imposables et non imposables). Selon les régions, les revenus doivent être inférieurs à un plafond 

-ne pas percevoir le fonds de solidarité vieillesse (FSV) 

-ne pas résider en foyer logement ou en famille d’accueil (pour la Mutualité sociale agricole)

Le service « SORTIR PLUS »

Avec l’avancée en âge, faire des courses, aller chez le coiffeur ou le médecin, rendre visite à des amis ou à des parents devient souvent difficile.

Le service « Sortir Plus », en facilitant la sortie des personnes âgées de leur domicile permet de maintenir le lien social le plus longtemps possible, y compris après 80 ans.

Télécharger la brochure Sortir Plus

Voir la cartographie du service Sortir Plus Agirc-Arrco 2017-2020

Publics concernés

Pour bénéficier de ce service, les personnes doivent avoir plus de 80 ans et être confrontées à l’isolement ou à la solitude, sans condition de ressources.

Organisation

Le financement est effectué sous la forme de chèques emploi service universels (Cesu), pré-financés et nominatifs, attribués par les caisses  de retraite complémentaire.

Le chéquier est envoyé - à l’adresse de la personne ou celle d’un de ses proches. Chaque chéquier a une valeur de 150 € et comprend 10 chèques de 15 €.

Par chéquier, une participation financière est demandée de 15 € pour le premier chéquier, de 20 € pour le deuxième chéquier et de 30 € pour le troisième chéquier. Chaque personne peut bénéficier de trois chéquiers par an maximum.

Les chéquiers sont valables une année civile et peuvent être utilisés jusqu’à la fin janvier de l’année suivante. 

Présentation du service

Pour bénéficier du service, il suffit :

  • D’appeler un conseiller, (0810 360 560)
  • le conseiller organise la sortie pour aller à la gare, chez le coiffeur, retrouver des amis, faire des courses, voir des spectacles…

L’accompagnateur est un salarié d’un organisme d’aide à domicile ou de transport accompagné agréé par la Caisse de retraite.

Il va chercher la personne à l’heure convenue et l’accompagne à pied ou en voiture. Selon le cas, il peut attendre ou rester à ses côtés. Il la raccompagne ensuite à son domicile.

Pour les personnes handicapées

L’allocation journalière de présence parentale (Ajpp)

L’AJPP(Allocation journalière de présence parentale) est une prestation qui peut vous être versée pour vous occuper de votre enfant gravement malade, accidenté ou handicapé.

Conditions d’attribution

Vous remplissez les conditions générales pour bénéficier des prestations familiales.

Votre enfant à charge doit être âgé de moins de 20 ans, être atteint d’une maladie ou d’un handicap grave, ou être victime d’un accident grave nécessitant la présence d’une personne à ses côtés.

Vous cessez ponctuellement votre activité professionnelle pour vous occuper de votre enfant. Si vous êtes salarié, vous devez faire une demande de congé de présence parentale auprès de votre employeur. Si vous êtes au chômage indemnisé, dès que vous bénéficierez de l’Ajpp, le paiement de vos allocations de chômage sera automatiquement suspendu à la demande de la Caf. Si vous êtes au chômage non indemnisé, vous ne pouvez pas prétendre à l’Ajpp.

Pour prétendre à l’Ajpp, vous ne devez pas recevoir :

  • Les indemnités journalières maladie, maternité, paternité ou d'accident du travail
  • L’allocation forfaitaire de repos maternel, ou l'allocation de remplacement pour maternité.
  • Une pension de retraite ou d'invalidité
  • le complément de libre choix d'activité de la prestation d'accueil du jeune enfant
  • l'allocation aux adultes handicapés
  • Un complément de l'allocation d'éducation de l'enfant handicapé versé pour cet enfant
  • Une allocation de chômage

Vous devez compléter une demande accompagnée d'un certificat médical détaillé, sous pli cacheté, précisant la nécessité de soins contraignants et de votre présence soutenue auprès de lui ainsi que la durée prévisible du traitement de l’enfant. Le droit à l'Ajpp est soumis à un avis favorable du contrôle médical de l'assurance maladie dont dépend votre enfant.

PCH : Prestation de Compensation du Handicap

PCH : Prestation de Compensation du Handicap est une aide destinée à financer les besoins liés à la perte d’autonomie des personnes handicapées. Elle couvre les aides humaines et matérielles.

Son attribution dépend de son degré d’autonomie, de son âge et de ses ressources.

Toute personne handicapée peut bénéficier de la prestation de compensation si elle remplit des conditions de résidence spécifiques :

– le demandeur doit résider de façon stable et régulière sur le territoire national (les cas de séjours de plus de trois mois à l’étranger sont encadrés par des mesures spécifiques). Les personnes de nationalité étrangère doivent en outre détenir une carte de résident, ou un titre de séjour conforme à la législation relative aux conditions d’entrée et de séjour des étrangers en France.

– si elle a plus de 20 ans moins de 60 ans (la demande peut être effectuée jusqu’à 75 ans dès lors que les critères étaient remplis avant 60 ans).

A noter que la PCH est accessible aux enfants pour les volets : aménagements du domicile et du véhicule et surcoûts liés aux transports.

L’AAH : l’Allocation aux Adultes Handicapés

L’AAH :  l’Allocation aux Adultes Handicapés permet d’assurer un revenu minimum à un adulte en situation de handicap. Elle peut être complétée par le complément de ressources ou la majoration pour la vie autonome. Le complément de ressources est destiné à compenser l’absence durable de revenu d’activité d’une personne dans l’incapacité quasi absolue de travailler. La majoration pour la vie autonome permet à une personne handicapée qui vit dans son logement de faire face aux dépenses que cela implique. Taux d’incapacité:

Pour bénéficier de l’AAH, vous devez être atteint d’un taux d’incapacité déterminé par la Commission des droits et de l’autonomie des personnes handicapées (CDAPH) :

– supérieur ou égal à 80 %

– compris entre 50 et 79 % et connaître une restriction substantielle et durable d’accès à un emploi, reconnue par la CDAPH. La restriction est substantielle lorsque le demandeur rencontre des difficultés importantes d’accès à l’emploi ne pouvant être compensées notamment par des mesures d’aménagement de poste de travail. La restriction est durable dès lors qu’elle est d’une durée prévisible d’au moins 1 an à partir du dépôt de la demande d’AAH. Le taux d’incapacité est déterminé par la CDAPH. Âge pour bénéficier de l’AAH, vous devez être âgé :

– de plus de 20 ans

– avoir entre 16 et 20 ans et ne plus être considéré à la charge de vos parents pour le bénéfice des prestations familiales. Nationalité Pour bénéficier de l’AAH, vous devez résider en France de façon permanente. Si vous êtes étranger (hors ressortissant des État membres de l’Union européenne ou parties à l’accord sur l’Espace économique européen), vous pouvez bénéficier de l’AAH à condition :

– être en situation régulière

– être titulaire d’un récépissé de demande de renouvellement de titre de séjour

Pour les enfants de moins de 6 ans

PAJE : Prestation d’Accueil du Jeune Enfant

PAJE : Prestation d’Accueil du Jeune Enfant

Le complément de libre choix d’activité (Clca) du mode de garde en l’absence :

– Vous remplissez les conditions générales pour bénéficier des prestations familiales.

– Vous devez avoir une activité professionnelle.

– Si vous avez recours à une association ou une entreprise habilitée qui emploie une assistante maternelle ou une personne à domicile, vous pouvez bénéficier de ce complément de libre choix du mode de garde si l’enfant est gardé au moins 16 heures dans le mois.

Demande de Devis

* (obligatoire)